Cameroun – Ministère des Finances : L’impératif de l’atteinte des objectifs fixés

0
211

Cameroun – Ministère des Finances : L’impératif de l’atteinte des objectifs fixés

Tenue le 29 janvier 2024 à Yaoundé, la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs de ce département ministériel s’est révélé un cadre propice d’échanges et de réflexion en vue de fixer le cap de la performance cette année.

 

 

Afrique54.net | Le Palais des Congrès de Yaoundé a drainé des nuées d’acteurs de la finance locale, le 29 janvier 2024, dans le cadre de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du Ministère des Finances (MINFI).

Autour du Ministre Louis Paul Motaze, les membres de la famille du MINFI ont abordé plusieurs préoccupations ou thématiques visant à réaffirmer leur engagement à mener à bien les missions à eux dévolues, et aussi de faire rayonner le département ministériel à partir de l’atteinte des objectifs qui lui ont été fixés.

« Ainsi, face aux enjeux et défis grandissants dans notre pays, dans un monde en perpétuel changement, il est question de se fixer un cap, de discuter et de partager nos expériences enrichissantes, sans pour autant éluder toutes les contrariétés fort légitimes ayant un caractère essentiellement opérationnel », dixit l’argentier national.

Il était question de poser un regard critique sur le parcours de ce département ministériel névralgique au cours de l’année 2023, et de se projeter en 2024. Cette année est marquée par une conjoncture très difficile liée entre autres aux différentes crises engendrées par les multiples conflits internationaux, à l’exemple des guerres russo-ukrainienne et israélo-palestinienne. Lesquelles, comme l’a si bien souligné le MINFI, impactent la mise en œuvre de la politique économique et sociale du Cameroun. Comme n’avait d’ailleurs pas manqué de le relever le président de la République, Paul Biya, dans son message du 31 décembre 2023 à la Nation.

 

AFRIQUE54 TV


La Conférence en vidéo

Source : Minfi

 

 

La mobilisation

Les difficultés n’ont pas empêché au ministère des Finances de réaliser des performances en matière de mobilisation des recettes aussi bien fiscales que douanières. « Si les perspectives aussi bien internationales que nationales semblent peu reluisantes, nous nous devons d’être au rendez-vous des performances projetées afin de remplir de manière harmonieuse et efficace le mandat qui nous a été confié au Ministère des Finances », a indiqué Louis Paul Motaze. Il s’agit par exemple, en dépit des performances enregistrées en termes de recettes, de garantir l’équilibre des grands agrégats macro économiques du pays et permettre de disposer de finances publiques saines et viables. L’économie du Cameroun reposant en grande partie sur les efforts de recouvrement et les capacités à honorer les engagements afin de préserver la crédibilité et la signature de l’Etat.

« Cela demande de nous une oreille attentive aux préoccupations des populations et des usagers de notre ministère, un suivi renforcé des évolutions des facteurs économiques et donc une veille perpétuelle en vue de contribuer de manière appropriée et satisfaisante à la mise en œuvre de notre Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30) », a précisé le MINFI.

Le thème retenu pour les assises était : « Maîtrise de la dépense budgétaire en 2024, comme enjeu de la viabilité de nos finances publiques ». Il s’inscrivait en droite ligne du discours du chef de l’Etat de décembre dernier qui prescrivait la rationalisation des dépenses budgétaires. Toutes choses sans lesquelles, il serait difficile d’atteindre les objectifs de relance économique inclusive et de réduction de la pauvreté par l’amélioration des conditions de vie des Camerounais. Nonobstant les chocs exogènes subis par le Cameroun, le Ministère des Finances entend tout mettre en œuvre pour préserver les équilibres budgétaires et poursuivre l’objectif de consolidation budgétaire.

Rôle et missions

Ce qui justifie d’ailleurs le choix des différents exposés qui ont meublé l’édition 2024 de la conférence annuelle des responsables du MINFI. Le premier exposé traitait des innovations de la circulaire sur l’exécution du budget de I‘Etat. Et le deuxième était arc-bouté sur la thématique : « Rôle et missions de la Caisse des dépôts et consignations, instrument de développement, dont la principale mission est de collecter, sécuriser et rentabiliser sur le long terme les ressources généralement ‘’oisives’’».

In fine, une table ronde a porté sur le thème : « Maîtrise de la dépense budgétaire en 2024, comme enjeu de la viabilité de nos finances publiques ». Il était question ici de mettre en exergue, au-delà des notions d’équilibre et déficit budgétaires ou de qualité de la dépense, le diagnostic pertinent qui peut être fait de l’exécution du budget de l’Etat au Cameroun, en matière de dépense ; mais également les effets et impacts de la non maîtrise de la dépense budgétaire sur les finances publiques et spécifiquement l’exécution des projets d’investissement public.

 

© Afrique54.net |Marcien Essimi

 

 

 

 

 

Facebook Comments Box