Africa banking forum 2022 : Belle réussite pour le développement bancaire en Afrique au travers de la technologie moderne

350 décideurs de communauté bancaire et financière africaine se sont réunis du 7 au 8 juillet, pour débattre sur le développement économique des deux secteurs et présenter les entreprises qui œuvrent pour accompagner au mieux les banques et finances.

 

Afrique54.net – C’est dans la capitale économique du Cameroun, ville de Douala, que la 13e édition de l’Africa banking forum (ABF) a eu lieu. Pendant deux jours, les assises ont réuni plusieurs experts autour du thème « Quelles ambitions pour une banque catalyseur de la reprise ? ».

Sous la houlette du ministre Camerounais des finances, Louis Paul Motaze, l’événement a été une réussite spéciale pour les participants.Il a s’agit pour les experts et spécialistes du secteur des banques et finances de débattre, d’échanger et partager leur savoir faire en apportant un plus au développement économique du continent africain.

Autour de cet important forum, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, APEC Congo, APBEF Côte d’Ivoire, la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale, ont pu accompagner et participer, ceci en tant que pionniers dans ces secteurs en Afrique.

Témoignages des entreprises

Lors de cet événement le reporter d’A54, a pu tendre le micro à plusieurs entreprises présentes. Pour la plupart, le forum a été une réussite et un bon moment de travail.  «  L’on doit se poser la question pourquoi ne pas venir à ce forum ? Nous sommes là pour trouver des solutions de banque et de risques. Le forum se passe très bien. Étant une assurance,il fallait bien que nous soyons là et Marchons mains dans la main en assurant nos partenaires », affirme Matio Black Victoria S., Responsable support agence de Prudential Beneficial. Une entreprise d’assurance présente dans 7 pays en Afrique, et qui roule sa bosse depuis plusieurs années. Car elle a « assuré le groupe Titanic ».

Africa banking forum 2022 : Belle réussite pour le développement bancaire en Afrique au travers de la technologie moderne

 

Tout comme elle, l’entreprise  Olympic Bankingsystem, n’a pas tari des mots, en précisant que cette rencontre leur donne l’opportunité de faire des rencontres et d’accompagner au mieux les banques au travers des méthodes digitales performantes. Pour Dominique D’Arrentieres, Sales Manager, «  le datacenter est important pour le domaine des banques et finances ».

 

LIRE AUSSI

C’est au travers de nombreuses interventions, que notre reporter a pu comprendre que le forum, était orienté sur les nouvelles méthodes digitales. Des méthodes qui permettent de gérer au mieux les réseaux au travers de la cybernétique. « Le forum se déroule bien. Nous connaissons bien le marché de l’Afrique Centrale. C’est une opportunité pour nous et tous ceux qui sont venu, car nous travaillons exclusivement avec les banques d’affaires et banque coorporate. En fait à travers Africa banking forum, notre entreprise a pu montrer son expertise à celles qui ne la connaît pas encore. L’édition de logiciel du système d’information a pu intéresser plusieurs »,précise un responsable de Capital Banking Solution.

L’accompagnement
Pour Valentin Mbozo’o, Directeur Général du GIMAC, « Cette rencontre s’inscrit dans une dynamique d’accentuation technologique des secteurs bancaires et financiers. Le rôle de l’innovation étant un réel levier pour une banque réinventée capable de répondre aux attentes des populations africaines ».

Selon les organisateurs, One Africa Forums, « ABF se veut donc un laboratoire d’idées où experts, analystes, financiers, banquiers et gouvernements tenteront d’apporter des réponses claires aux différentes problématiques des secteurs bancaires et financiers ». Le choix de Douala n’est pas fortuit. « La dynamique de croissance qu’est en train de connaître la sous-région Afrique Centrale met le continent dans une posture délicate, mais l’Afrique en général exige un système bancaire performant, capable de contribuer à la transformation économique du continent en soutenant la reprise post-covid », a déclaré Hassan M. Alaoui, Président d’One Africa Forums. Il faut dire, que cet événement permet de tracer la voie du futur pour le secteur à travers les recommandations et conclusions qui émaneront des travaux de cette conférence.

Africa banking forum 2022 : Belle réussite pour le développement bancaire en Afrique au travers de la technologie moderne

 

Internationaliser pour mieux se développer

Selon Yaouba Abdoulaye, ministre délégué auprès du ministre des Finances Cameroun, « une banque aujourd’hui se doit de fonctionner à l’international. Elle peut être panafricaine, ou beaucoup plus globale. Pour pouvoir capter ses marchés, une banque se doit d’avoir un réseau performant à l’international. Et, pour mettre en place un livre de compte qui se fait de manière automatisée, les banques doivent répondre à des exigences internationales ». Dans la même logique, Sabrina Medaghri-Alaoui Dow Jones France, témoigne tout en indiquant que, « les innovations technologiques sont en train de révolutionner la banque avec la parution de nouveaux concepts comme celui de la banque digitale qui constitue une opportunité pour accroître l’inclusion financière des populations. L’inclusion financière doit aider également nos pays à élaborer des stratégies de développement et de finance inclusive, capables de faire une vraie allocution de ressources vers des secteurs productifs et créateurs d’emplois.»

 

Afrique54.net │Joël Godjé Mana, depuis Douala

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here