Le  Bridge Builder Award 2021 décerné  au Cheikh  Mohammad bin Abdulkarim Alissa

0
2248

Le  Bridge Builder Award 2021 décerné  au Cheikh  Mohammad bin Abdulkarim Alissa

A l’Opéra Hall d’Oslo, le Secrétaire Général de la Ligue islamique mondiale, Cheikh Mohammad bin Abdulkarim Alissa, a reçu le prix Bridge Builder pour l’année 2021 qui récompense ses actions exceptionnelles en faveur de l’établissement “des ponts entre les adeptes des religions et des civilisations”.

 

Afrique54.net  People –  Le Cheikh Mohammad bin Abdulkarim Alissa, président du Conseil mondial des savants musulmans, est aujourd’hui un homme heureux et comblé, en recevant le 25 novembre 2021, comme le  grand rabbin Mikhail Melchior le prix Bridge Builder pour l’année 2021 lors d’une cérémonie  riche en sons et en couleurs à l’Opéra d’Oslo, devant un auditoire local et international.

Crédit photo : Ligue islamique mondiale

La cérémonie a connu la participation de plusieurs responsables d’organisations internationales dont le lauréat du prix de l’année dernière le Dr. Tedros Ghebreyesus, Directeur de l’OMS et Jagan Chapagain, président de l’IFCR.

L’ancien président américain Obama, Harald V, roi de Norvège, le président du comité du prix Nobel de la paix Berit Reiss-Andersen, et d’autres grandes figures mondiales ainsi que plusieurs organisations  se sont vus décerner ce prix.

Qui  est Cheikh Mohammad bin Abdulkarim Alissa ?

Cette  distinction  au Dr Mohammad bin Abdulkarim Alissa n’est pas sa toute première. Nanti de nombreuses décorations et médailles d’honneur, Cheikh Alissa est une figure mondiale d’exception, membre de plusieurs institutions et fondations scientifiques et juridiques à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume d’Arabie Saoudite,  qui a reçu de nombreux prix nationaux et internationaux pour son leadership dans la promotion du dialogue interreligieux, pour la promotion de la modération ainsi que pour la lutte contre l’extrémisme et les idéologies de haine.

 

 

En 2017, étant Superviseur Général du Centre du Roi Salmane pour la Paix Mondiale en Malaisie,  il a été récompensé par de nombreux pays et organisations à travers le monde notamment par la Malaisie qui lui accorde sa plus haute distinction de “Dato Seri” lors d’une grande cérémonie organisée à cet effet, ainsi que la République de Singapour et ce, en reconnaissance de ses efforts pour la promotion de la tolérance, la cohabitation et la paix.

Crédit photo : Ligue islamique mondiale

Prix international « Galilée »

En 2018, il  a reçu le Prix international « Galilée » pour ses efforts dans la promotion de la paix et de l’harmonie ainsi que le Prix « Etedal » du Royaume d’Arabie Saoudite pour ses efforts dans la promotion de la modération.

2019, il est nommé Président de la Ligue des universités islamiques et élevé Docteur honorifique à l’Institut national russe d’orientalisme.

La même année, il est décoré de la plus haute distinction honorifique par la République du Sénégal pour le récompenser de ses efforts à travers le monde afin de promouvoir la modération religieuse, de renforcer l’entraide et l’harmonie entre les différents adeptes des cultures et des religions ainsi que pour ses actions humanitaires à travers le monde.

 « Mémorandum d’entente et d’amitié » contre l’extrémisme

Toujours en 2019,  cet homme a contribué à rassembler les responsables religieux juifs, catholiques, orthodoxes, et musulmans en France, par la signature du « Mémorandum d’entente et d’amitié » pour lutter contre l’extrémisme, à la Conférence internationnale de Paris pour la paix et la solidarité,  va recevoir des mains du président du Sri Lanka une distinction faisant de lui d’ambassadeur de la paix pour ses efforts en Asie de l’Est ; il est nommé par près de soixante-dix personnalités islamiques issus du monde musulman et qui constituent le Haut Conseil de la Ligue où sont représentés toutes les écoles et les confessions musulmanes.

Engagé dans la lutte contre l’antisémitisme

En 2020,  il reçoit le Doctorat honorifique de l’Université de Lahore, au Pakistan, pour ses efforts à promouvoir les valeurs d’un islam humaniste ainsi que le Prix de la lutte contre l’antisémitisme par le Mouvement de lutte contre l’antisémitisme et la fédération séfarade américaine.

Crédit photo : Ligue islamique mondiale
Crédit photo : Ligue islamique mondiale

 

Le 27 mai 2021, l’Organisation mondiale islamique pour l’éducation, la science et la culture (ISESCO) l’a honoré du bouclier d’or de l’organisation en reconnaissance de ses efforts au service de l’action islamique commune, de la promotion des valeurs civilisationnelles dans la biographie du Prophète, pour son soutien continu aux causes des musulmans du monde entier, ainsi que pour ses efforts afin d’établir la paix dans le monde.

Promouvoir la paix

Cheickh Alissa reçoit  le 5 juillet de cette année 2021, un doctorat honorifique des Nations Unies à Genève, par l’université académique « l’Université de la paix », en reconnaissance de ses efforts exceptionnels pour soutenir la diplomatie internationale, promouvoir l’amitié et la coopération entre les peuples ainsi que son engagement dans la lutte contre la haine.

En présence de Sa Majesté le Roi et du Premier Ministre, le gouvernement malaisien annonce que Cheikh Mohammad ben AbdeKarim Alissa a remporté le prix de l’année de l’hégire en tant que première personnalité islamique, et se voit remettre le prix signé par le Premier ministre Muhyiddin Yassin.

 

By Afrique54.net – Marcien Essimi

 

Facebook Comments Box