Le principal événement minier et pétrolier du Mali rentre à nouveau en action dès cette année 2021. Le contenu local sera en discussion au cours des JMP.

 

Du 16 au 18 novembre 2021, le Mali tient la 9e édition des JMP, Journées Minières et Pétrolières du Mali. L’organisation est du Ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Eau du Mali en association avec AME Trade Ltd, Royaume-Uni.

Lire aussi : Cameroun -Mines : L’exploitation artisanale noyée dans la grande opacité

L’événement a pour thème : « Ajouter de la valeur au secteur minier et pétrolier du Mali grâce au contenu local et à la création d’emplois ». Un thème fort évocateur, qui annonce la couleur des perspectives gouvernementale dans le secteur minier et pour l’emploi des jeunes.

Au répertoire mondial

Les JMP 2021 sont un événement qui compte dans l’agenda des amateurs et professionnels des mines dans le monde. En effet, les JMP se retrouvent dans le calendrier mondial de l’industrie minière. Par ce statut, l’événement draine plus de 400 délégués, 62 exposants de 20 pays pendant sa dernière édition en 2019.

Les sources officielles annoncent ce forum comme le plus grand événement commercial qui regroupe les entreprises au Mali. Des entreprises dont l’implantation est au Mali, mais également des entreprises qui viennent d’autres pays du monde.

Une carte riche en particularités

Selon les organisateurs, les JMP 2021, c’est un événement minier complet dont le menu est riche en éléments.  Le régal convie à une conférence minière de deux jours, un salon professionnel de trois jours et un calendrier de réseautage social bien rempli.

La confiance qui règne autour de cet événement et de son organisation favorise la régularité d’opérateurs mondiaux du secteur minier. Des opérateurs qui œuvrent dans l’exploration et les services miniers à l’instar de  Barrick, ENRROXS, IAMGOLD, B2Gold, Endeavour Mining. Mais également de Total, Vivo Energy, Resolute Mining, Segala Mining et Bureau Veritas.

Le Mali, une mine à rendre accessible et à la diversification des ressources

Avec ses 66,5 tonnes d’or en 2020, Le Mali se classe le troisième producteur du continent africain. Le pays compte une quinzaine de mines d’or déjà opérationnelles sur le territoire. Il s’agit notamment de : Loulo Gounkoto, Yatela, Sadiola, Gounkoto, Tabakoto, Metedia, Fekola, Komana, Kondieran, Kalana, Morila, Nampala et Syama. Sont à venir, les mines de Finkolo, Banankoro et Kobada.

La récente révision du code minier du Mali permet d’intégrer des considérations sociales et environnementales. Bien plus, il devrait rendre le secteur plus ergonomique et attrayant pour les investisseurs.

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : Comment Bollore Transport & Logistics soutient de la filière mangues

Par conséquent, un projet de cartographie au 1/50 000 pour l’ensemble de la zone birimienne, est en gestation. De même, le Mali est en voie de créer un centre de documentation moderne et ainsi qu’une école minière africaine.

 La diversification ses ressources minérales, avec la découverte de 694 000 tonnes de réserves de lithium productible dès 2022. L’augmentation de la production et l’exportation de matériaux de construction sont en élaboration. Il s’agit ainsi de valoriser ces matériaux que sont la dolérite, le marbre, le calcaire et le granit.

Eric Martial NDJOMO E.

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here