L’armée burundaise nie collaborer avec des groupes armés en RDC

► Le Burundi a fermement rejeté les allégations selon lesquelles ses soldats déployés au Nord-Kivu, dans l’est de la RDC, collaborent avec des groupes armés, a déclaré samedi le colonel Floribert Biyereke, porte-parole de l’armée burundaise, lors d’un point de presse.

 

Le colonel Floribert Biyereke, porte-parole de l’armée burundaise

 

 

« Nous déplorons que certaines personnes mal intentionnées comme la télévision rwandaise RTV aient lancé des accusations sans fondement contre les soldats burundais déployés au Nord-Kivu », a-t-il dit.

Selon lui, ces personnes mal intentionnées accusent les troupes burundaises de « collaborer avec des groupes armés, de les entraîner et de leur offrir des armes ».

« Ces déclarations calomnieuses sont une grave insulte au regard du professionnalisme de nos troupes (burundaises) où qu’elles se trouvent », a souligné  le colonel Floribert Biyereke.

 

 

Il a affirmé que les soldats burundais « n’ont jamais collaboré avec des groupes armés et ne le feront jamais ».

Au cours du point de presse, le colonel Floribert Biyereke a par ailleurs salué les réalisations des troupes burundaises déployées dans l’est de la RDC.

« Depuis leur arrivée dans leur zone opérationnelle, les troupes burundaises ont travaillé dur conformément à leur mandat et, où qu’elles soient, leurs performances sont hautement appréciées », a-t-il noté.

Il a donné l’exemple d’opérations conjointes réussies entre les soldats burundais et l’armée congolaise dans la province du Sud-Kivu, où les groupes armés locaux ont volontairement déposé les armes tandis que les groupes armés étrangers, y compris les rebelles burundais, ont été combattus conjointement.

 

 

Outre les opérations militaires, a poursuivi M. Biyereke, les soldats burundais et congolais ont réconcilié les communautés en conflit.

Dans la province du Nord-Kivu, les soldats burundais ont assuré la sécurité des populations et de leurs biens, et ont remis le bétail et les objets volés à leurs propriétaires, a indiqué M. Biyereke.

Il a également rappelé que les soldats burundais escortaient les délégations qui visitaient la zone sous leur responsabilité, et qu’ils portaient assistance aux civils blessés et les évacuaient vers les centres de santé.

Pour mettre en œuvre la décision des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) sur la restauration de la paix dans l’est de la RDC, le Burundi a déployé trois bataillons, dont deux dans la province du Sud-Kivu et un autre dans la province du Nord-Kivu, selon le colonel Floribert Biyereke.

 

 

 

 

Facebook Comments Box