mercredi, juin 12, 2024
16.1 C
Londres

Cameroun – Préfectorale : Les femmes semblent faire du surplace

Cameroun – Préfectorale : Les femmes semblent faire du surplace

Les textes signés du Président de la République Paul Biya en date du 7 octobre 2019 sur la territoriale ne semble pas laisser grande place à la promotion du genre tant voulu par les féministes.

Ils sont plusieurs Préfets et Sous-préfets nommés à de nouvelle fonction depuis le lundi 07 octobre 2019 par décret présidentiel. Le Chef de l’État n’a pas attendu très longtemps après la fin du Grand Dialogue National convoqué par ses soins, pour agir. Bien que ce soit sans grande surprise. Puisque dans cette vague de nomination, ils sont plus d’une cinquantaine de fonctionnaires de l’administration territoriale qui se sont vus prolonger leur séjour en activité, pourtant frappés par l’âge de la retraite. Une prorogation pas très bien perçu au sein d’une administration territoriale au sein de laquelle, bon nombre d’administrateurs civils principaux, errent à mille lieux du commandement territorial. Et où en dépit des faits d’armes justifiés par quelques braves dames, leurs parcours semblent déjà plafonner par une administration qui semble redouter la percée des femmes.

Statu quo des femmes

Sur les 56 préfets que compte le Cameroun, c’est le statu quo. Toujours les seules deux  femmes, y compris après le décret du président Paul Biya à la première quinzaine du mois d’octobre 2019. Antoinette Justine Zongo, douanière à ce poste et Rachel Ngazang Akono sont les deux visages de femmes, dans cette liste des préfets. A côté de ces deux femmes, 15 autres figures côtoient les postes de sous-préfet. Quelques unes ont été maintenues à leurs postes à la faveur du décret présidentiel, tandis que d’autres ont été mutées. Le cas de Keja Colle Featum Lolo, sous-préfet de l’arrondissement de Lobo, précédemment adjoint au sous-préfet de Yaoundé 4ème en remplacement de Jean-de-Goncourt Nyebel. Dans le département de la Lékié, à Monatélé, Flore Liliane Tchuente Tsemo Atangana, remplace Adeline Claude Sop Mote, mutée.

Eglise catholique : Le Pape François boude Paul Biya

L’expérience féminine

Antoinette Justine Zongo, née Nyambone, précédemment préfet du département du Koung-Khi dans la région de l’Ouest, prend le commandement du département de la Mefou-et-Akono, dans la région du Centre. Elle remplace à ce poste Bouba Haman appelé à d’autres fonctions. Première femme préfet au Cameroun depuis 2012, elle jouit d’une expérience avérée dans le commandement territorial. Mère de cinq enfants, Antoinette Justine Zongo, incarne la femme africaine, attentiste, attentionnée et maternelle.

Ce produit de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), promotion 1987 a débutée sa carrière à la délégation régionale de l’habitat, avant de rejoindre les services centraux du ministère de l’administration territoriale. Elle a occupé tour à tour les fonctions de, sous-préfet de l’arrondissement de Ngoumou, dans le département de la Mefou-et-Akono, et 1er adjoint préfectoral dans la ville d’Edéa chef-lieu du département de la Sanaga-maritime.

La seconde femme préfet concernée par le redéploiement effectué par Paul Biya est Rachel Ngazang Akono. Son premier poste de préfet lui avait été confié en 2017 dans le département de la Mvila. Elle officiera désormais dans le département de la Kadey, dans la région de l’Est. « Le crayon de Dieu est long. Je rends grâce au Seigneur. Ensuite, j’exprime ma gratitude au président de la République pour la confiance placée en ma modeste personne», a-t-elle déclaré. Une percée des femmes qui l’on espère permettra de voir apparaitre ces visages angéliques, dans les hautes sphères du commandement territorial.

« J’ai intégré le commandement territorial le 23 août 2004 à la fonction de 2ème adjoint préfectoral de Yaoundé. C’est en octobre 2012 que, par décret présidentiel, je suis nommée secrétaire général des services du Gouverneur de la Région de l’Est. Avant d’être sous-préfet de l’Arrondissement de Yaoundé 7e, dans le département du Mfoundi, région du Centre, puis préfet », témoigne-t-elle.

 

Par Thierry Eba l Afrique-54.com

Hot this week

Now Is the Time to Think About Your Small-Business Success

Find people with high expectations and a low tolerance...

Program Will Lend $10M to Detroit Minority Businesses

Find people with high expectations and a low tolerance...

Kansas City Has a Massive Array of Big National Companies

Find people with high expectations and a low tolerance...

Olimpic Athlete Reads Donald Trump’s Mean Tweets on Kimmel

Find people with high expectations and a low tolerance...

The Definitive Guide To Marketing Your Business On Instagram

Find people with high expectations and a low tolerance...

Topics

Now Is the Time to Think About Your Small-Business Success

Find people with high expectations and a low tolerance...

Program Will Lend $10M to Detroit Minority Businesses

Find people with high expectations and a low tolerance...

Kansas City Has a Massive Array of Big National Companies

Find people with high expectations and a low tolerance...

Olimpic Athlete Reads Donald Trump’s Mean Tweets on Kimmel

Find people with high expectations and a low tolerance...

The Definitive Guide To Marketing Your Business On Instagram

Find people with high expectations and a low tolerance...

How Mary Reagan Gave Glamour and Class to the Elites Society

Find people with high expectations and a low tolerance...

Entrepreneurial Advertising: The Future Of Marketing

Find people with high expectations and a low tolerance...

Mobile Marketing is Said to Be the Future of E-Commerce

Find people with high expectations and a low tolerance...
spot_img

Related Articles

Popular Categories

spot_imgspot_img