Le président sud-africain déclare l’état de catastrophe nationale face à la crise de l’électricité

► Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a décrété jeudi soir l’état de catastrophe nationale pour faire face à la crise de l’électricité que connaît son pays.

 

 

LE CAP  –    « Le Centre national de gestion des catastrophes a (…) classé la crise énergétique et ses effets comme une catastrophe. Nous déclarons donc l’état de catastrophe nationale pour répondre à la crise de l’électricité et à ses effets », a-t-il dit lors de son discours sur l’état de la Nation 2023 au Cap.

Cela « nous permettra de prendre les mesures pratiques nécessaires pour soutenir les entreprises de la chaîne d’approvisionnement dans la production, le stockage et la vente au détail de produits alimentaires, notamment pour le déploiement de générateurs, de panneaux solaires et une alimentation électrique ininterrompue », a poursuivi M. Ramaphosa en ajoutant que cela permettra également au pays d’éviter tout délestage aux infrastructures essentielles telles que les hôpitaux.

A LIRE AUSSI

 

Pour faire face de manière plus efficace et urgente aux défis, il a annoncé qu’il allait nommer un ministre de l’Electricité rattaché à la présidence qui sera chargé de superviser tous les aspects de la réponse à cette crise.

L’Afrique du Sud connaît de graves pénuries d’électricité, avec plus de 200 jours de délestage l’an dernier. La situation s’est aggravée avec des coupures de courant pouvant durer jusqu’à huit heures par jour.

 

 

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here