COP 15 –  Finance verte : Une rencontre pour le Business Forum sur la Finance Verte ouverte à Abidjan

 

Dans le cadre de la 15ème session de la Conférence des Parties (COP15) qui se tient en Côte d’Ivoire, la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire a abrité le mardi 10 mai 2022  les travaux du Business Forum sur la Finance Verte. 

 

Le Ministre Souleymane Diarrassouba ici après son allocution – Crédit photo : Afrique54.net / Stéphane Beti

Afrique54.net | Côte d’Ivoire – «Quelles stratégies de mobilisation de la finance verte pour le développement économique de la Côte d’Ivoire? », tel est le thème de ce Business Forum sur la Finance Verte. C’est une initiative du ministre du Commerce et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba.

Il s’agit pour le ministre Souleymane Diarrassouba à travers cette rencontre de réfléchir à trouver des mécanismes pour impliquer au mieux le secteur privé dans la mobilisation des ressources de la finance verte pour le développement de la Côte d’Ivoire.

« Au-delà du PND 2021-2025, le secteur privé accompagne aussi l’Etat de Côte d’Ivoire dans la réalisation de projets économiques majeurs et l’une des opportunités de financements qui s’offre à lui reste incontestablement la finance verte.  C’est pourquoi, en organisant ce Business Forum, mon département et le secteur privé ivoirien voudraient d’une part identifier les faiblesses et les besoins en renforcement de capacités des acteurs nationaux, tant du secteur public que du secteur privé (Gouvernement et ses démembrements, associations et fédérations, banques, multinationales, ETI, PME, Start up, etc.) en matière de finance climatique, et d’autre part définir des actions qui peuvent exercer un effet de levier, mobiliser des fonds concessionnels et privés de manière efficace, de sorte à limiter les risques dans les interventions du secteur privé », a indiqué le ministre.

Le ministre ivoirien ici du commerce lors de son allocution d’ouverture du forum – Crédit photo : Afrique54.net / Stéphane Beti

A en croire Souleymane Diarrassouba, la communauté internationale exige de nouveaux de développement qui tiennent compte de plusieurs critères tel que le développement durable et l’économie verte. « Dans ce sens, la Communauté Internationale recommande l’adoption de nouveaux modèles de développement que sont notamment le développement durable, l’économie verte et l’économie circulaire. Il est également proposé à tous les acteurs du développement de s’engager dans le processus de transformation des économies vers des modèles sobres en carbone et en ressources naturelles ».

Poursuivant, le ministre a relevé que la contribution du secteur privé dans la mobilisation des ressources dans le PND  2021-2025 est très attendue avec. Cette contribution est estimée à 75% pour un montant de 59 000 milliards FCFA.

 

© Afrique54.net | Stéphane Beti, depuis Côte d’Ivoire

 

A LIRE AUSSI

 

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here