Amnistie au Bénin : Patrice Talon ne compte pas gracier Rékya Madougou

Lors de l’audience du 27 novembre 2023 avec Boni Yayi, le Président Patrice Talon a déclaré qu’il ne compte pas gracier Rékya Madougou.

 

Amnistie au Bénin : Patrice Talon ne compte pas gracier Rékya Madougou

 

 

Afrique54.net | Boni Yayi conduisait ses camarades du parti ‘’Les démocrates’’. Plusieurs sujets ont été abordés notamment la situation de Rékya Madougou. « Sur cette question sur laquelle l’attendait la délégation des Démocrates, la doléance de l’amnistie en faveur de Rékya Madougou, le Président Talon a révélé qu’il ne compte pas la gracier », révèle la Présidence de la République du Bénin.

Le chef de l’Etat béninois affirme qu’il ne soutiendra pas la démarche d’une amnistie, n’étant pas député. En effet, le Président Patrice Talon se fonde sur une logique simple. « Un responsable politique doit assumer ce qui est de sa responsabilité républicaine », a soutenu Talon. A son sens, il ne faut pas prôner l’impunité pour les acteurs politiques simplement du fait de leur appartenance à la classe politique.

 

 

Le magistrat suprême a également saisi l’occasion pour faire une mise au point relativement à ceux qui sont hors du pays. Il affirme avec force qu’il n’a signé aucun décret pour exiler quiconque. Pour lui, les intéressés sont donc libres de rentrer au pays et de répondre de leurs actes.

S’agissant des jeunes qui ont été manipulés et se sont retrouvés en délicatesse avec la loi, le Président Talon a clairement fait savoir qu’il est prêt à faire un geste pour eux. L’occupant du Palais de la Marina rassure que les procédures seront accélérées et ceux qui seraient condamnés seront graciés.

« Enfin, fort de ses arguments, le Président de la République a demandé à ses hôtes du parti LD de ne pas jeter de l’opprobre sur le pays juste pour des raisons politiciennes », conclut la Présidence.

 

© Afrique54.net |Lucien Embom 

 

 

 

 

 

Facebook Comments Box