Côte d’Ivoire – Show biz : Le premier single de William Prégnon dit l’Enfant Béni bientôt dans les bacs

►Le grand public  découvrira,  dans les prochains jours, le  premier single de William Prégnon dit l’Enfant Béni.

 

 

Afrique54.net │ Côte d’Ivoire Partager son vécu pour exhorter les hommes et les femmes à ne pas baisser les bras face aux adversités de la vie.  Telle est la principale motivation de l’Enfant Béni en offrant “Mon histoire” aux mélomanes. Cette galette musicale arrangée par Patché, est un véritable hymne à l’espoir. Une véritable leçon de vie pour toutes les personnes qui traversent les difficultés.

Le moins qu’on peut dire est que la vie n’a pas été tendre avec l’artiste. Victime de la crise militaro-politique qui a secoué la Côte d’Ivoire, il est devenu handicapé et orphelin. Seul et sans soutien, il se retrouve à la rue. Cependant, l’Enfant Béni trouve la force et le courage de résister aux vices de ce milieu. « Pendant la crise électorale de 2011, je vivais dans la commune d’Abobo. Un obus est tombé dans notre cour. Tuant mon père et ma mère. Je suis sorti handicapé de cette explosion. Les éclats d’obus ont perforé mon ventre et briser ma main droite. Après les soins à l’hôpital, je me suis retrouvé sans endroit  où dormir. Dans la rue, si tu n’as pas de boulot à faire pour subvenir à tes besoins, tu es obligé de voler et d’agresser les gens. Mais moi, je ne voulais pas faire cela. Bien de fois, des idées noires m’ont traversé l’esprit. Je me mettais sur le pont dans l’intention de me suicider. Mais, je me reprenais parce que je viens de loin et je sais que la route est encore longue. Je sais que tôt ou tard je vais arriver »,témoigne-t-il.

 

En outre, l’Enfant Béni s’est réjoui de la dynamique de réconciliation nationale et de consolidation du tissu social dans laquelle est engagée la Côte d’Ivoire. Il a félicité le président Alassane Ouattara et ses prédécesseurs Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo d’avoir accepté de se rencontrer dans l’intérêt de la nation. « Si nos papas s’entendent, nous serons heureux. Il y aura moins d’enfants handicapés. La guerre n’est pas une bonne chose. Je me mets à la disposition du ministre  de la  Réconciliation et de la Cohésion nationale pour sensibiliser tous les ivoiriens à la paix avec ”Mon histoire” », a-t-il fait savoir.

L’Enfant  Béni est entré en studio, grâce à la générosité de N’da Kouamé Lemissa. En accompagnant ce jeune en détresse, NKL Compagny affirme son caractère d’entreprise citoyenne et maintient la flamme de l’espoir allumé dans le cœur des jeunes.

 

© Afrique54.net │ Stéphane Beti, depuis Yaoundé

 

Réagir 📢

📧[ Nous contacter ] 💌 [ Nous faire un don ] 🌐 [ Couverture médiatique ]

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here