Idrissa Gana GUÉYE taxé d’homophobe dit non à la xénophobie et au suivisme, Macky Sall exige le respect de ses “convictions religieuses ”

► Le footballeur sénégalais du PSG  Idrissa Gana Gueye a refusé de jouer samedi lors de la 38e journée de Ligue 1. Une journée pendant laquelle toutes les équipes arboraient un maillot floqué aux couleurs arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBTQ. Un refus qui a suscité des mécontentements au sein de la classe française. Le Président Macky Sall réagit et exige le respect de ses convictions religieuses.

 

 

Afrique54.net | France – « Je suis le fils d’un Peuple qui a ses principes, ses convictions et son humanité. Je ne suis pas Français mais Sénégalais. Votre drapeau est coloré, ma foi est ancrée. Mes choix vous ont choqués. Ils font ma fierté. J’ai joué avec des chrétiens, juifs, animistes », a déclaré Idrissa Gueye.

En effet, le milieu de terrain sénégalais du Paris Saint-Germain, courroucé et adulé des réactions et propos de ses coéquipiers et de la majorité des Français et des autres pays qui œuvrent pour la légalisation de l’homosexualité, le joueur n’a pas eu la langue courte.

« Vous interdisez le voile et vous m’insultez sur la toile. Je suis un footballeur, pas un suiveur. Quand on nous insulte dans les stades, vous restez fades. Je suis Idrissa Gana GUÉYE et non pas Idrissa Gana GAY ! »

« Vous dites que le football unit. Ma Religion réunit ! En football, la décision de l’arbitre est parfois mitigée. Pourtant, vous l’acceptez. Vous me taxez d’homophobe, alors que vous êtes des xénophobes ! Vous interdisez le voile et vous m’insultez sur la toile. Je suis un footballeur, pas un suiveur. Quand on nous insulte dans les stades, vous restez fades. Je suis Idrissa Gana GUÉYE et non pas Idrissa Gana GAY ! ». Des propos qui ont fortement déplus plusieurs, mais qui ont fait la fierté et suscité les encouragements du président sénégalais, de  plusieurs Africains et Afro-descendants.

Le soutien Macky Sall

Selon Macky Sall, président sénégalais  et président en Exercice de l’Union Africaine, l’acte d’Idrissa est un acte de bravoure et mérite des encouragements. L’on peut d’ailleurs lire sur la toile les propos du chef d’État, posté le mardi sur Twitter. « Je soutiens Idrissa Gana Gueye. Ses convictions religieuses doivent être respectées », a-t-il déclaré.

 

 

Il faut savoir que la loi sénégalaise, comme la plupart de celle des autres pays africains, n’autorise pas l’homosexualité. Consacré ainsi une journée contre l’homophobie, reste une contradiction aux textes. Bien plus, le Sénégal, pays à forte présence musulmane (95 %) est catégorique sur l’homosexualité. « L’Islam ne le tolère pas guerre comme, les textes bibliques d’ailleurs », précise l’Imam Amadou Hello de l’une des mosquées de la ville de Yaoundé. Dans ce pays, l’homosexualité est punie d’une peine d’un à cinq ans de prison, et considérée comme une déviance.

La classe politique française

Pour la classe politique française et plusieurs citoyens, le joueur devrait être sanctionné. Car pour eux, cette journée n’est pas dans le but de promouvoir l’homosexualité, mais le vivre-ensemble. Sur Twitter et certains médias français, l’on peut lire : « Je regrette qu’il n’ait pas participé à cette journée qui n’est pas une promotion de l’homosexualité, mais une promotion du vivre ensemble », estime Bertrand Lambert. « Et de la même manière que de porter un brassard pour lutter contre le racisme ne change pas la couleur de peau de celui qui le porte, porter un maillot arc-en-ciel ne fait pas changer de sexualité. Il permet juste de faire tomber les préjugés. »

« L’homophobie n’est pas une opinion, mais un délit », a rappelé quant à lui sur Twitter le collectif Rouge Direct qui lutte contre l’homophobie dans le sport. « La LFP (Ligue) et le PSG doivent demander à Gana Gueye de s’expliquer et très vite. Et le sanctionner le cas échéant ».

Pour la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu « à titre personnel », c’est « regrettable qu’il n’ait pas souhaité jouer ». « Les joueurs d’un club de football, et ceux du PSG en particulier, sont des figures d’identification pour nos jeunes. Ils ont un devoir d’exemplarité. Un refus d’Idrissa Gana Gueye de s’associer à la lutte contre l’homophobie ne pourrait rester sans sanction !» , a posté sur Twitter Valérie Pécresse, ex-candidate à l’élection présidentielle.

Le soutien du Sénégal

Des propos que le mouvement « Y en a marre » du Sénégal et le Philosophe écrivain, El Hadji Hamidou Kassé n’ont pas aimé. Et ont vite fait de monter au créneau pour défendre le vice-capitaine des « Lions ». L’écrivain à travers un tweet déclare,« au nom du principe de la libre croyance et du respect des différences, je soutiens Gana Guèye». 

Selon lui, « de quoi se prévaut Mme Valérie Pecresse pour demander des sanctions contre le professionnel sénégalais ? Le sport doit unir, et pour ce, il faut éviter les sujets clivants ». Il faut noter par ailleurs, que le mouvement citoyen à rappeler, dans la foulée, que « beaucoup de sportifs sont sanctionnés pour avoir manifesté un soutien au peuple palestinien persécuté. Aussi, dans presque tous les stades européens, des joueurs africains subissent tous les week-ends, des actes racistes sans qu’il n’y ait de réelles mesures ou sanctions à l’encontre des auteurs ».

Un refus qui crée polémique et semble ne pas être terminé d’aussi tôt. Car, « avec les réactions qui fusent de partout, le joueur pourrait s’attendre à des sanctions et cela pourrait impacter sa carrière et avoir des répercussions diplomatiques entre son pays et la France », affirme, Joël Gana Dino, universitaire et communicateur Camerounais.

Bertrand Lambert « regrette qu’il n’y ait pas de réaction au plus haut niveau de l’État, du PSG et des instances du football. Ceci dit, il ne faut pas oublier que ce qui s’est passé ce week-end est assez marginal puisqu’il n’y en a qu’un qui a refusé ». En 2019, plusieurs joueurs avaient refusé d’arborer un brassard arc-en-ciel. « Il y a encore des résistances, mais ça avance », résume Bertrand Lambert.

Philippe Lahm : joueurs homosexuels, “garder le secret”

En attendant d’avoir plus d’informations sur cette sortie, il faut rappeler, que la question homosexuelle a toujours suscité des débats contradictoires dans le domaine du football. D’ailleurs, en 2021, la légende du football allemand Philippe Lahm, l’ancien capitaine emblématique de la Manschaft et du Bayern Munich, conseillait les joueurs homosexuels de “garder le secret”. Selon lui, les joueurs « ne doivent pas faire leur coming out pendant qu’ils sont joueurs professionnels, sous peine de ruiner leur carrière ». Des propos qui ont suscité des critiques à la sortir du livre de celui-ci sur cette question. « Vous ne pourrez pas compter sur le même niveau de maturité chez chacun de vos adversaires ou dans tous les stades où vous évoluerez », a-t-il dit.

 

©Afrique54.net – Joël Godjé Mana

 

 

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here