Aide publique au développement de l’AFD : Les pays bénéficiaires rembourseront 87%

«  Chaque habitant des pays bénéficiaires a reçu environ 2 € en 2020 et remboursera 87% de ce don », telle est la révélation du rapport du Think Tank 1Puissance55 qui paraitra le mercredi 08 décembre 2021.

Afrique54.net – Dans un communiqué de presse rendu public ce mardi 07 décembre, le Think Tank 1Puissance55 annonce la parution de son rapport 2020 : « L’Aide est en réalité un Fake News », le mercredi 08 décembre 2021 à Yaoundé, capitale politique du Cameroun.

Ce rapport paraît dans le contexte du 80ème anniversaire de l’Agence Française de Développement (AFD) célébré en ce mois de décembre 2021.

De-même, cette fin d’année marque aussi la transition de la notion de l’« aide » vers celle d’« investissement solidaire ». L’AFD dont il est question dans le rapport   est cette institution qui gère l’aide publique au développement de la France projette de changer de nom.

Au moment où les théoriciens de l’« aide» trouvent nécessaire de passer à un autre paradigme, le Think Tank 1Puissance55 recentre le débat à travers six interrogations majeures. Elles sont entre autres : Les prêts concessionnels et les prêts non concessionnels seront-ils toujours comptabilisés au titre de l’aide publique au développement ? Une partie considérable de l’aide retournera-t-elle toujours au pays donateur ? L’aide cessera-t-elle d’être un instrument diplomatique au service des pays donateurs ? L’APD cessera-t-elle d’être un somnifère ? L’aide cessera-t-elle de financer la guerre ? L’aide restera-t-elle éternelle ?

En 2020, 87% de l’aide accordée par l’AFD était constituée de prêts que les pays bénéficiaires rembourseront rubis sur ongles avec des intérêts. Selon les calculs du think tank 1Puissance55, chaque habitant des pays bénéficiaires a reçu environ 2 € en 2020 et remboursera 87% de cette aide.


Télécharger le rapport : L’Aide publique au développement est en réalité un FAKE NEWS


 

Pour la première fois, le côté dérisoire de l’aide est révélé dans un rapport fouillé et méthodique. Retrouvez les raisons pour lesquelles l’aide au développement continue d’être surcréditée malgré son aspect ridicule. Retrouvez nos 6 questions, analyses et statistiques dans le rapport à paraître le 8 décembre 2021.

Les auteurs dudit rapport, ont conclu en ces propos : « L’aide publique au développement est une arme de domination cognitive. Elle est un mécanisme permanent, structurel de ramollissement des cerveaux. Elle détruit la capacité des bénéficiaires à entreprendre, à essayer, à déployer leur droit à l’erreur. La colonisation usait d’arbitraire pour brider le corps du colonisé et occuper son espace territorial. Cette nouvelle configuration des rapports de force bride le cerveau en donnant l’illusion de la liberté et de l’indépendance. Derrière cette illusion, c’est l’imaginaire du récipiendaire qui est affectée, qui est programmée pour attendre la manne ».

 

By Afrique54.net – Marcien Essimi

 

Facebook Comments Box