Cohésion sociale au Cameroun,  la Campagne nationale de Mobilisation citoyenne de grande envergure annoncée  dans les 10 régions

Cette campagne initiée par Génération Républicaine qui compte mobiliser et déployer plus un million de bénévoles et 500 organisations sur l’ensemble du triangle nationale,  promeut la paix, le vivre ensemble, le patriotisme, la défense des institutions républicaines, le rayonnement nationale et internationales du Cameroun.

 

 

Afrique54.net – Le Cameroun est confronté à une forte crise de repli identitaire et divers heurts qui fragilisent sa cohésion sociale. De ceux-ci, l’on note en pole position, les velléités sécessionnistes dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

De même, l’augmentation des discours haineux, d’affrontements ethniques, le tribalisme et les écarts de «brigades», entre autres, entravent l’homogénéité nationale. A ces clivages, s’ajoutent les écarts sociaux qui s’amplifient et le difficile accès à l’emploi des jeunes qui n’aident guère.

Effets indésirables

Les conséquences se font énormes sur la paix sociale, principal atout dont le Cameroun s’est toujours fait une grande fierté. Ainsi, le pays ploie sous diverses menaces qui s’apparentent à une « épée de Damoclès » sur sa quiétude. Insécurité et grand banditisme, famine et paupérisation, chute du sentiment national, migrations et déstabilisations, péril sur l’éducation sont à craindre.

L’impact s’étendrait sur l’indice de développement, les Objectifs du Millénaires pour le Développement dont l’atteinte est plus compromise que jamais. Mais également, les pays intercontinentaux qui dépendent du Cameroun s’en trouveraient mal en point.

Le prétexte

Pour amoindrir voire freiner cet état des choses, l’association Génération Républicaine lance une Campagne nationale de mobilisation citoyenne. La Campagne qui vise la cohésion sociale, souhaite une mobilisation sociale « pour le renforcement du patriotisme ».

LIRE AUSSI

La Can TotalEnergies 2021 dont la 33ème  édition se tient au Cameroun constitue le sous-bassement de cette campagne. Et pour Génération Républicaine, la Can « a besoin d’apaisement pour relever le défi dans l’élégance et le fair-play ».

L’action de Génération Républicaine entend ainsi se faire autour de la période de la grand-messe du football africain au Cameroun. Ce, pour une durée de 6 mois au cours desquels le découpage du travail à effectuer prévoit 3 phases.

A qui recourir ?

” Par la méga campagne de sensibilisation, l’association compte déployer 1 million de jeunes bénévoles sur le terrain. De ceux-ci, 750 milles, entre 18 et 40 ans, connaitront un déploiement sur les sites de compétition et fans zones. Ils seront sous l’encadrement des 250 milles autres dans le rôle d’agents de suivi, soit 700 par arrondissement.”  A précisé Philémon Ntyam Ntyam,  Président de Génération Républicaine, lors d’un échange avec les hommes de media à la capitale économique du pays, Douala.

…………………………………………………..

“Je ne pense pas que la solution à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est militaire”

– Philémon Ntyam Ntyam,  Président de Génération Républicaine –

Selon les prévisions de l’association, diverses entités seront mises à contribution. Ainsi, Génération Républicaine compte sur les associations de jeunes, de femmes, des regroupements communautaires voire des obédiences confessionnelles entre autres.

Mais également, l’association entend s’appuyer sur les media, les forces de maintien de l’ordre, voire des leaders d’opinion.

Ainsi, Génération Républicaine entend mener son action avec engagement, loyauté et intégrité, comme le stipule sa devise.

By Afrique54.net l Eric Martial NDJOMO E.

 

 

Facebook Comments Box