Chantiers à problèmes : Shelter Afrique charge le Cameroun

L’ institution panafricaine de financement et de développement du logement indique les facteurs endogènes qui font des chantiers à problèmes. Shelter Afrique étale ainsi les tares du Cameroun.

 

Afrique54.net – La cause des heurts que l’on connait dans les projets de construction au Cameroun est  désormais dévoilée. Shelter Afrique, institution panafricaine de financement et de développement du logement, pointe du doigt le Cameroun et ses entrepreneurs. Pour cette institution, ces deux entités ne disposent pas de capacité avérée pour effectuer jusqu’à terme les projets de construction.

Aussi, précise Shelter Afrique « Le Cameroun souffre d’un énorme déficit d’entrepreneurs disposant de capacités et d’une logistique adéquate ».

Il n’est donc pas évident pour les entreprises camerounaises de livrer de grands logements selon les contrats qu’elles obtiennent. Car, leur imperfection « entraîne des coûts de construction élevés, une faible qualité de construction et des retards occasionnels ».

L’alternative Shelter Afrique

Pour Shelter Afrique, il est donc question de créer une société très bien outillée pour le Cameroun. La Société de l’Habitat Industriel (IHC), puisqu’il s’agit d’elle, se veut être  la contribution appropriée pour Shelter Afrique. Objectif postulé: « aborder les problèmes de fourniture de logements abordables au Cameroun à travers le renforcement des capacités ».

Selon ses promoteurs, la société pourrait produire un certain nombre de matériaux de construction. A travers une usine de production. Par conséquent, elle réaliserait des blocs de polystyrène, le plan de production de panneaux et divers autres équipements de construction.

Shelter Afrique entend ainsi « promouvoir des programmes de logements sociaux décents à grande échelle à travers le Cameroun ». La confirmation est Andrew Chimphondah, Directeur Général de Groupe de Shelter Afrique. Ce qui vraisemblablement est l’aspiration des camerounais qui disposent d’un revenu ne permettant pas de s’offrir les “logements sociaux” actuels.

 

Plus du millier de logement par an pour une expérience à dupliquer

Logements abordables sur le territoire camerounais pour acquisitions massives, cela passe par une production tout aussi massive. Les promoteurs  de la IHC escomptent donc une production annuelle d’au moins 1500 logements dont les prix d’acquisition seraient abordables. Des logements qui, pour se faire, s’appuieront sur l’innovation et au renforcement des capacités d’utilisation des technologies de construction alternatives.

C’est ainsi plus de 1 500 nouveaux ménages qui pourraient bénéficier d’un cadre de vie beaucoup plus décent. De même, la configuration des cités du pays s’en trouveraient plus appréciables.

Le projet de logements sociaux comme l’ambitionne Shelter Afrique au Cameroun, se présente comme un programme pour l’Afrique. Les promoteurs entendent répliquer le concept vu « le problème de la pénurie de logements à travers le continent ».

 

By afrique54.net l Eric Martial NDJOMO E.

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here