Vandalisme et pillage de la société M&M Production Sarl : Le FDC dénonce le « silence complice » des autorités de Yaoundé

Depuis le 23 août 2021, les activités de la société M&M Production Sarl, entreprise citoyenne sont paralysées. Son usine de savon et de produits cosmétiques du village Assok par Mfou est assiégée par des émeutiers en toute illégalité. Face à cette situation qui menace l’emploi de plus de 50 camerounais le Front des Démocrates Camerounais (FDC), parti républicain a saisi le 09 septembre 2021, le gouverneur de la région du Centre pour dénoncer cet état de choses.

 

Afrique54.net – La situation est chaotique depuis plus de deux semaines au village Assok. L’entreprise citoyenne M&M Production Sarl est menacée. Ses locaux sont assiégés. Un groupe d’émeutiers, anarchistes et hors-la-loi, muni d’armes blanches empêchent employés et responsables d’accéder à l’enceinte de l’entreprise.

 

Lors de leur intrusion, ces derniers ont créé un climat et un environnement d’insécurité. Des intimidations et menaces ont laissé la crainte et la peur généralisées. Cette situation a occasionné l’arrêt total des activités et la fermeture de l’usine. On note entre autres des actes de vandalismes, de pillage, de spoliation des biens, l’incitation à la haine tinté de tribalisme.

Pour Denis Emilien ATANGANA, président du FDC, « L’utilisation de la force par un tiers est proscrite, qui plus est en bande organisée, avec des racines ethnicisés pouvant déboucher sur des assassinats et une crise sociale aigüe dans la ville de Mfou, devant les yeux des autorités qui laissent faire ».

Une entreprise citoyenne

Malgré les administratifs et documents officiels attestant la propriété du promoteur, les manifestations perdures.  Dans sa correspondance adressée au gouverneur de la région du Centre, Denis Emilien ATANGANA indique, « Nous avons constaté que ladite entreprise est en règle vis-vis de la législation et des administrations domaniale et foncière, fisc et la prévoyance sociale. Elle bénéficie effectivement d’une concession définitive d’une dépendance du Domaine National selon l’arrêté N°000198Y, 6/MINDCAF/SG/D2/I310 du 03 mars 2021 et emploie 50 camerounais depuis 2016 ».

Malgré sa légalité, cette entreprise est bloquée par des individus au mépris de la législation, du respect de l’ordre et de la quiétude des populations. Par contre, elle aide l’Etat à atteindre ses objectifs par la création d’emplois, le désenclavement de certaines zones.

LIRE AUSSI : Education: Le CERAD forme les élèves à la citoyenneté et au leadership

« Nous sommes scandalisés que les autorités administratives, judiciaires et les Forces de Maintien de l’Ordre qui ont été informées soient restées jusqu’ici muettes. Que l’autorité administrative a également été saisie », déclare le président du FDC.

Cameroun : Un Etat de droit

Denis Emilien ATANGANA interpelle le Gouverneur de promouvoir l’Etat de droit afin de restaurer   M&M Production Sarl  dans ses droits. Car, cette situation continue de gonfler le manque à gagner de cette entreprise. Dès lors risque de banqueroute est évident. « Nous vous faisons appel pour que, quel que soit le motif de ces individus […], que le différend, soit résolu par les procédures prévues par les voies légales et que vous preniez des mesures adéquates pour que l’usine de notre compatriote puisse à nouveau fonctionner », a-t-il indiqué.

« M. le Gouverneur, il y a urgence, pour vous d’intervenir ! Tout au moins pour que l’usine puisse ré-ouvrir et que vous y voyiez clair sur les autres aspects par la suite », a-t-il conclu.

 

By Afrique54.net l Erik Nganang

 

 

Facebook Comments Box

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here