Combat contre le « vaccin-test » en Afrique : Un journaliste camerounais corrige un média russe

« Je suis contre le vaccin-test et non contre ceux qui sauvent des vies », a précisé Didier Ndengue,  journaliste camerounais, éditeur du média en ligne La Plume de l’Aigle. Cette mise au point est faite à la suite de l’article publié par le média russe sur le vaccin en anti-Covid 19. Dans cet article signé de Anicet Simo, intitulé « Au Cameroun, le vaccin contre le Covid-19 alimente les théories complotistes », le Sputniknews.com souligne que Didier Ndengue, a « engagé dans une campagne digitale contre ce vaccin ». Une assertion que le bloggeur corrige dans sa mise au point de ce 13 mars 2021, parvenue à notre rédaction.

 


 « Mise au point : anti « vaccin-test » et non « anti-vaccin »

Cette semaine, je découvre un article dans un journal européen qui affirme que je suis en campagne contre les vaccins anti covid-19. Même dans les médias camerounais, il se dit que je suis contre les vaccins. J’aimerai apporter un démenti formel.

Je n’ai jamais mené une campagne contre les vaccins. Mais contre LES VACCINS TESTS qu’on administre ou qu’on veut administrer aux Camerounais. Face à la volonté de certains « experts » occidentaux en dépopulation de l’Afrique en particulier et du monde en général, pour éviter que leurs pays ne « soient envahis par des étrangers dans les prochaines années», je pense qu’il est désormais important pour nous, consommateurs abusifs de vaccins fabriqués chez eux, de faire une contre-expertise avant de les administrer à un Africain.

Des leaders religieux camerounais l’ont récemment fait avec le vaccin du cancer du col de l’utérus. Leurs études ont prouvé que ce vaccin était très dangereux pour la jeune fille. Ils l’ont d’ailleurs interdit dans leurs formations sanitaires et scolaires.

LIRE AUSSI



Pour éviter ce genre de piège à l’avenir, je suggère qu’il y ait toujours une contre-expertise des vaccins et médicaments qui nous sont vendus par nos « partenaires » avant de les adopter ou de les rejeter. Il faut des structures indépendantes pour mener ces contre-expertises sous le regard bienveillant des représentants du peuple à l’Assemblée Nationale, des organisations de la société civile crédibles, des journalistes, blogueurs, etc. 

J’appelle « vaccins tests », ces vaccins qui ne rassurent pas. Qui font des dégâts humains dans plusieurs coins du monde. Je suis contre ces vaccins et non contre ceux qui ont fait leur preuve et qui sauvent des vies.

Sans se voiler les yeux, les vaccins qu’on nous propose actuellement contre le covid-19 n’ont fait leur preuve nulle part dans le monde. Raison pour laquelle je les considère comme « vaccins tests » et je pense que nous ne sommes pas des rats de laboratoire.

 

Voilà ma mise au point.

Merci infiniment et bon samedi.

 (e) Didier Ndengue l La Plume de l’Aigle , www.ndengue.com

 

Avec A5 NEWS

 

 

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here